Sources :

L’article original :

En associant tweets géolocalisés et cartes du monde, on obtient une nouvelle topographie. Fabian Neuhaus montre le résultat de son étude sur New York, Londres, Munich et Paris (ci-dessous) sur son blog UrbanTick.

Plus il y a de tweets sur une zone géographique donnée, plus « l’altitude » est élevée. C’est tout simplement surprenant !