NDLM : Le_Funambule, auteur de cet article, vient de le publier en l’état sur son Tumblr. Je tiens donc à m’excuser auprès de lui pour l’énorme temps de latence entre la rédaction, la correction et la publication de cet article. Pour moi, il n’est pas totalement finalisé, mais soit…

Je souhaitais acquérir un smartphone depuis quelques temps et non un des nombreux feature-phones disponibles en entrée de gamme chez tout les constructeur. La majeure différence est qu’ils sont équipés d’un vrai système d’exploitation.
N’étant pas fan des modes de consommation ni de l’écran tactile, l’iPhone était d’emblée exclu. En outre il est trop cher. Le HTC Hero et Android m’auraient éventuellement fait craquer mais pour des raisons tarifaires cette option était exclue également.

Mon besoin est d’avoir un téléphone qui gère facilement, mais complétement, les fonctionnalités avancées des mails et des services de messageries instantanées (IM) ou de réseaux sociaux

J’ai donc orienté mon choix vers un HTC Snap mailphone de chez HTC ou un BlackBerry Curve.
Le clavier AZERTY complet est pour moi un plus en termes de gain de temps lors des saisies. Enfin un téléphone monobloc me plaît plus dans son design, sa prise en main et me semble plus solide.

Le HTC Snap tournant sous Windows mobile, j’ai préféré le Curve 8520. En effet la société RIM, qui produit les BlackBerry, a de beaux jours devant elle, son OS se doit donc d’être complet et évolutif. En outre ils ont été adoptés par beaucoup de professionnels. C’est un gage de confiance… Achetez Palm et en termes de support et d’évolution des nouvelles fonctionnalités technologiques, on en reparle d’ici deux ans…Quoique la durée de vie d’un téléphone à l’heure actuelle se réduise beaucoup.

Donc voilà, travaillant dans les technologies de l’information depuis maintenant presque six ans, la visite à la boutique de mon opérateur s’est avérée des plus rapides.

BlackBerry Curve 8520

BlackBerry Curve 8520

Fébrilement, je déballe l’appareil et premières impressions agréables d’entrée de jeu. L’écran, qui n’est pas le plus grand de l’offre BlackBerry avec ses 2,46 pouces, s’avère d’un confort plus que correct – résolution de 320×240, 65 500 couleurs. La prise en main de l’objet est parfaite pour la taille du monobloc (109x60x19,9mm pour 106g) et le clavier est très agréable à utiliser après une adaptation d’environ une journée ou deux. Le clavier Azerty complet possède 35 touches rétro-éclairées. Elles sont rebondies sont légèrement espacées et biseautées, je ne rate donc que peu de frappes, avec un peu d’habitude.

J’ai fait le tour du système d’exploitation et de la configuration en quarante huit heures. Si vous êtes inscrit sur Twitter, ne vous privez pas des quelques trucs et astuces de @BlackberryHelp qui m’ont aidé à mieux connaître les raccourcis claviers des divers applications livrées avec l’OS telles que le client de messagerie unifié. Un point important et très réussi. En effet, ce dernier permet de lire et de gérer une boîte mail professionnelle en Exchange, une personnelle de type GMAIL en mode push également mais permet aussi d’y recevoir et traiter les messages des divers réseaux sociaux tels que Twitter (NDLM : pour connaître les raccourcis de l’application, voir l’article Twitter pour Blackberry 1.0.0.40), Facebook ou LinkedIn. Le tout en prenant en charge la majeure partie des pièces jointes habituelles de type documents, feuilles de calcul, PDF ou images.

Les fonctionnalités de base sont agréables et à la hauteur de mes espérances pour un smartphone à 200 euros en renouvellement. Ce que je ne dirai pas d’un iPhone par exemple dont l’appareil photo est équivalent à celui du Curve, alors qu’au niveau du tarif il se place plutôt dans la lignée du Xperia de Sony par exemple.

On notera un donc un APN de qualité standard 2 Mpx (zoom numérique x5, mise au point fixe), les fonctionnalités d’enregistrement audio et vidéo, et la présence du service de cartes de BlackBerry et ceci sans que ce modèle soit équipé d’un GPS. Il ne prend pas en charge les réseaux 3G, il gère par contre très bien le WIFI (selon les normes 802.11b/g seulement) ainsi que le GPRS ou le réseau EDGE.

Soulignons la possibilité d’extension de la mémoire de stockage par une carte micro SD de plus grande capacité ( jusqu’à 16Go pour un OS v4.6) que celle de deux gigaoctets fournie à l’achat. Celle-ci s’insère aisément dans un slot prévu à cet effet à l’intérieur du Curve derrière le panneau de la batterie et ce sans avoir besoin de retirer cette dernière.

Un fois la prise en main effectuée, passons aux applications.

Je détaillerai ici les applications correspondant à mon besoin et ayant retenu mon attention de par leurs fonctionnalités ou leur ergonomie. Sachez néanmoins que le BlacBerry Apps Store étant disponible sur le Curve 8520, il y a matière à trouver son bonheur.
Il ne faut quand même pas s’y tromper les BlackBerry sont des smartphones fonctionnels et utiles et non des plateformes de jeux.

Je vais commencer par les services du cloud de Google qui est un des principaux que j’utilise.

Grâce à GoogleSync, ma centaine de contacts est synchronisée directement entre le Curve et Gmail par le réseau. Je n’ai donc pas besoin d’une synchronisation avec un ordinateur. Il en va de même pour les calendriers Google Calendars importés et mis à jour directement depuis le terminal mobile. L’intégration de GoolgeTalk est parfaite, aucun pépin, simple et fonctionnelle. Le gain de temps et le fait de pouvoir se passer du Desktop Manager pour ces fonctionnalités essentielles est un vrai plus à mon sens.

Le plugin Gmail avancé pour BlackBerry permet de gérer presque nativement dans l’interface propre à l’OS des fonctionnalités importantes de Gmail telles que déclarer un mail en Spam, l’archiver, le noter d’une étoile ou lui appliquer un libellé.

A l’application native de Cartes BlackBerry (BlackBerry Map), j’ai préféré Google Maps dont la précision et la réactivité ont fait leurs preuves et m’ont permis à plusieurs reprises de m’orienter et trouver une adresse. En effet, Google maps sait géolocaliser à partir des antennes téléphoniques, ce que ne fait pas BlackBerry Maps. Merci @ZeckFR pour cette précision d’information que j’ignorais lors de la rédaction de l’article.

Toujours dans l’aspect gestion des contacts, et même si l’application en elle même est critiquable, Facebook pour Blackberry présente certaines fonctions assez agréables dans l’environnement du terminal. En effet, couplé avec le carnet d’adresse du BlackBerry, beaucoup de mes contacts sont donc automatiquement mis à jour depuis le réseau social m’évitant ainsi d’avoir à configurer une photo pour chacun d’entre eux et leur anniversaire m’est rappelé sous forme de notifications poussées directement dans la boîte de messagerie de l’appareil. Ce sont les deux fonctionnalités qui m’ont fait conserver Facebook pour Blackberry…

Passons à mon réseau social favoris, j’ai nommé Twitter!

Suite à la mise à jour la semaine dernière, je ne peux que conseiller l’application officielle Twitter for Blackberry pour laquelle j’ai un faible au niveau de l’ergonomie de l’interface et de ses fonctionnalités (comme pouvoir éditer sa bio) que d’autres clients n’ont pas.

Néanmoins à titre d’alternative, pour gérer un second compte Twitter, pour bénéficier d’un taux de rafraîchissement des tweets d’une seul minute ou entre autres pour pouvoir poster via http://www.twitlonger.com/ automatiquement dès que le tweet dépasse les 140 caractères, l’application ÜberTwitter est un must à avoir. Ces applications sont à compléter par Twitvid pour poster des vidéos prises depuis le BlackBerry directement, si vous le souhaitez.

Notons rapidement: MSN est fidèle à lui même, en plus simple et ergonomique.
Linked’In est dans le même esprit de simplicité. BlackBerry Messenger est un service de messagerie instantanée gratuit y compris en termes de transfert de données (utilisation du réseau pour transmettre les messages) entre possesseurs de BlackBerry. C’est sympa, léger et bien fait. Ça renforce l’aspect communautaire autour de la marque

Foursquare est disponible quoiqu’un peu imprécis à mon goût, il reste divertissant à utiliser.
Tumblr disponible également permet la rédaction d’articles, le partage de liens ou images directement depuis le terminal vers votre blog Tumblr.
Pour la météo, WeatherEye est utile et assez bien fait, il suffit d’un coup d’oeil sur l’icône pour connaître climat et températures.
Gratuite, l’application est très précise, utilisable en français, très agréable à consulter.
Le navigateur natif du terminal est de très bonne facture néanmoins si certaines fois les javascripts ou autres extensions de pages ne sont pas gérées de manière optimale sachez qu’Opéra mini pour blackBerry ou Bolt remplirons le rôle de navigateur alternatif au besoin. Il est conseillé d’en avoir un de côté, cela peut toujours dépanner.

Enfin, découvert grâce à @ZeckFR : AutoWIFI (voir AutoWifi pour BlackBerry) est une application vous permettant d’enregistrer vos points d’accès WIFI favoris dans l’appareil. Elle se chargera ensuite d’activer ou non le module sans fil du Curve en fonction de votre position par rapport à un réseau sans fil ajouté à sa liste. Très utile pour gagner presque la moitié de l’autonomie que je lui connaissais en plus.

Voilà pour le côté applicatif, je vous épargne le nombre d’applications que j’ai désinstallées après test.

La seule chose qui lui manquait à mon sens, et c’est venu très rapidement, c’est une page d’accueil avec douze raccourcis applicatifs au lieu de six par défaut et un affichage partiel du calendrier en vue directe.

Ce point a été corrigé par la réactivité et l’ouverture de la communauté des utilisateurs de Blackberry.

Il est disponible sur ce site grâce au travail de @ZeckFR en suivant ce lien: Thème 2×6 pour BlackBerry Curve 8520).

Mon bilan est donc plus que positif.
Je disposais d’un budget de deux cent euros maximum et souhaitais un smartphone fonctionnel orienté messageries avancées et unifiées, réseaux sociaux et IM. Sur ce type de besoin, je ne saurais que vous le conseiller

Liens vers les applications citées dans l’article: