Extrait de mes archives, article du 01/08/2008

Cet été, nous avons découvert chez les fleuristes et autres pépiniéristes une plante sur l’île d’Oléron : l’Hibiscus des Marais !
Ma femme étant fan des plantes du genre Hibiscus, nous en avons ramené un pied à la maison.

hibiscus des marais

hibiscus des marais

Hibiscus moscheutos
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Malvales
Famille Malvaceae
Genre Hibiscus
Nom binominal
Hibiscus moscheutos
L.,
1753
Classification phylogénétique
Ordre Malvales
Famille Malvaceae
Synonymes
  • Hibiscus palustris L.
  • Hibiscus aquaticus DC.
  • Hibiscus roseus
  • Hibiscus oculiroseus Britt.
  • Hibiscus opulifolius Greene
  • Hibiscus pinetorum Greene

De son vrai nom Hibiscus moscheutos, l’Hibiscus des Marais est aussi connu sous le nom Hibiscus palustris, et a été décrit en 1753 par Carl Linnæus.

Cette vivace est originaire du sud de l’Amérique du Nord. Comme son nom vernaculaire (nom commun) le laisse à penser, il s’agit principalement une plante des zones humides, qui apprécie donc un sol frais à humide. Un plan d’eau à proximité pourrait lui être bénéfique.
Néanmoins, nous en avons vu un plant magnifique en rocaille.

Gélive, cette plante nous a été annoncée comme résistant jusqu’à -20°C, néanmoins, les quelques sites en référence annoncent entre -8°C et 5°C, avec paillage. Nous prendrons donc la précaution de bien la protéger cet hiver, car notre climat est plus marqué que sur l’île.

De port dressé, l’Hibiscus des Marais développe ses tiges pubescentes (allant parfois jusqu’à 2m – voire plus dans d’excellentes conditions), ainsi que son feuillage au printemps. Les feuilles sont donc caduques, ovales et dentées, d’un vert soutenu, avec un revers tomenteux.
Elles mesurent entre 10 et 25cm de long.

Les fleurs sont très semblables à celles de l’Hibiscus Rose de Chine, ou Hibiscus rosa-sinensis. Elles apparaissent à l’aisselle des feuille de juillet à septembre, et peuvent faire jusqu’à 20cm de diamètre.
Les couleurs vont du blanc au coeur rouge vif, au rouge cramoisi intégrale, en passant par le rose.

Pendant les périodes chaudes, il faut veiller à arroser abondamment pour éviter que les pieds séchent sur place.

La multiplication se fera au printemps, par semis ou division de la souche.

Bientôt quelques photos de notre spécimen !


Références :